Bien que ces qualités soient toutes vraies, elles sont souvent gardées comme un trésor caché. Pour éviter de sembler importun ou agressif, les Estoniens (même le personnel dans les services) sont réservés et attendent que vous fassiez le premier geste. Une fois là, vous serez accueilli avec une attitude honnête et gentille. Les compliments faits par un Estonien sont véritables, les poignées de main sont fortes et les invitations sincères. Pas étonnant que beaucoup de personnes prétendent que les Estoniens font les meilleurs amis.

Le sens de l’humour estonien est caustique, sarcastique et très souvent politiquement incorrect. En Europe, il est très similaire à celui des britanniques – les blagues à vos propres dépends sont populaires, cependant vous aurez plus de chances de recevoir un sourire et non un rire franc comme réponse.

Si vous demandez à un Estonien de chanter à haute voix, vous recevrez un refus timide. Cependant, beaucoup d’Estoniens ont chanté dans un chœur et nos Festivals nationaux de chant et de danse (tous les 5 ans) sont les rassemblements les plus importants en Estonie : des centaines de milliers d’Estoniens se rassembleront pour écouter des chœurs forts de 20 000 chanteurs et voir des milliers de personnes exécuter des danses folkloriques.

En contraste, les mêmes Estoniens modernes sont ceux derrière Skype, le parcmètre par mobile, les e-élections et beaucoup de technologies et de solutions innovatrices. Divers services électroniques comme l’e-banque, les registres médicaux, les documents en ligne et les billets numériques, la connectivité sans file complète et l’excellente couverture mobile sont également considérés comme aussi élémentaires que l’air et l’eau par la plupart des Estoniens modernes.

L’Estonie est l’un des pays les plus non-religieux au monde mais les Estoniens apprécient les traditions. Souvent, les fêtes et rituels chrétiens sont suivis ou mélangés avec ceux païens. Un bon exemple est la Toussaint, le 2 novembre : le jour précédent, beaucoup vont à l’église et dans les cimetières pour visiter les membres familiaux disparus, et la nuit, des bougies sont allumées aux fenêtres de milliers d’Estoniens pour saluer les âmes errantes.

Les compétences d’artisanat traditionnel et culinaires sont transmises d’une génération à l’autre: chaque année, de juillet à la fin septembre, les Estoniens sont occupés à cueillir des baies et des champignons sauvages. Les confitures, les légumes et les champignons marinés faits maison sont un vrai régal ! Les plats préférés sont les sauces faites à partir de viande hachée («hakklihakaste»), les ragoûts de chou, la viande en aspic et les pommes de terre cuites au four avec du porc. De même, la volaille et le poison (fumé ou salé de frais) sont des plats très appréciés. Durant l’été, les grillades et le barbecue sont une part importante des réunions familiales. Assurez-vous d’essayer la bière estonienne et la boisson sans alcool « kali » (un cola de style estonien) et ramenez des jambons et des saucisses fumés (cerf, sanglier, élan et cheval) à vos amis !

Les Estoniens aiment la nature et se sentent en symbiose avec elle : les week-ends sont souvent passés à faire de la randonnée, du camping ou simplement se promener dans les forêts ou au bord de mer – les deux ont joué un rôle important à travers l’histoire et les Estoniens sont fiers de leur nature sauvage et propre riche d’une flore et d’une faune variée, parfois même rares. La pêche et la voile sont populaires ici et lors de l’hiver, le ski de fond capture l’esprit de beaucoup d’Estoniens.

La plupart des maisons du pays (et beaucoup de maisons privées et même des appartements dans les villes) ont un sauna et se chauffer avant de sauter dans un lac en été et se rouler dans la neige en hiver, pour se refroidir, sont une part importante des rituels pour se rapprocher et se laver. Mais préparez-vous si vous prévoyez de l'expérimenter : la chaleur est élevée (80 Celsius est considéré comme « chaud ») et la nudité est normale.

En plus de la nature, du sauna et des grillades, la photographie est probablement un passe-temps très commun en Estonie. Autre « grand truc », les voitures et les nouveaux widgets et gadgets techniques. Le nombre de Hummer par personne est le plus élevé au monde et vous ne rencontrerez probablement jamais de jeunes Estoniens sans un téléphone mobile, un ordinateur portable (avec accès à Internet bien sûr) et un blog, une page twitter ou un compte sur l’un des réseaux sociaux populaires en ligne comme Orkut, Facebook ou Rate.ee.

Les enfants vont à l’école durant 12 ans, commençant à l’âge de 7 ans, et bien que les maths, la physique et les sciences soient une grande part du programme scolaire, ils apprennent tous au moins 2 langues. Le plus souvent, le russe et l’anglais sont enseignés à l’école; le français, l’allemand et le suédois sont des alternatives populaires.

Il est typique pour les jeunes Estoniens de commencer leur carrière à un âge précoce, tandis qu’ils sont toujours à l’université – l’économie, le droit et la médecine étant les domaines les plus réputés. L’Université de Tartu, connue pour ses domaines de la médecine et des sciences, est l’une des plus anciennes en Europe. Le nombre de personnes en Estonie avec un diplôme universitaire est proportionnellement l’un des plus élevés en Europe.

Le théâtre, l’art et la lecture sont aussi une part importante de la culture estonienne : il y a un théâtre dans chaque ville et vous pourriez être surpris par le volume de livres dans les maisons estoniennes. Il y a de nombreux musées et galeries d’art en Estonie – le plus célèbre et le plus grand est le Musée d’Art moderne KUMU.